Posté, le mardi 18 septembre 2012 par getadmin
dans la catégorie : Rencontrez

A Chendgu, Christophe Dufossé éveille la Chine à la gastronomie française

Première Réunion et Formation des Equipe en Chine

À quelques jours de l’ouverture de l’Éveil, il nous a semblé utile de donner la parole à Christophe Dufossé pour un entretien plus que jamais d’actualité.

Christophe Dufossé, vous rentrez de Chine, de Chengdu plus exactement. Où en est l’éveil, votre restaurant en Chine ?

Christophe Dufossé : On est à moins de 15 jours de l’ouverture. Les finitions pour les grands travaux sont en cours. La mise en place des jardins s’annonce extraordinaire. Tout prend forme dans la cuisine et la vaisselle voyage encore un peu.

Pouvez-vous revenir sur le recrutement et la formation du personnel, cela c’est passé à Metz et se poursuit donc en Chine ?

Christophe Dufossé : Comme je l’ai déjà dit sur ce blog (lien), le recrutement est désormais finalisé à 80 %. L’encadrement est assuré par 4 membres de mon équipe. Par contre, la formation de mon personnel chinois continue et me tient à cœur.  Je vais organiser une rotation afin qu’ils viennent se former à Metz !

L’ouverture au public est importante. Comment voyez-vous l’établissement ? Une ambassade de l’art de vivre  à la Française ?

Christophe Dufossé : L’expression qui me vient à l’esprit est « comme un pavillon français ». J’y vois là un hommage aux expositions universelles, mais surtout la possibilité d’offrir une vitrine sur le luxe, les arts de la table, la mode, la gastronomie… L’éveil sera autant un « spot » de la culture française qu’un business club gourmet.

Vous avez imaginé une carte où se côtoient saveurs, mets et produits de haute qualité. Plus que jamais, la « star » reste le produit chez vous ?

Christophe Dufossé : Homard, langoustine, truffe… Je veux faire voyager mes clients, mais je réserve aussi une part pour les produits locaux. L’Éveil c’est aussi un lieu de rencontre. Je ne pourrais m’empêcher de faire honneur aux saveurs épicées. Les recettes marieront la douceur et la folie. Les papilles seront à la fête.

Retour à la liste des articlesPartager l’article sur :